Fédération Romande d’Agriculture Contractuelle de Proximité

Paniers contractuels pour une agriculture locale, écologique, sociale, solidaire et à taille humaine pour assurer la souveraineté alimentaire.

Produits, paniers, cabas...

doc en format pdf

Types de produits

•   Le choix des produits dépend des :
    o possibilités de la région (climat, sol, etc.) ;
    o possibilités et potentiels du ou des producteurs (structure, surfaces, intérêts, etc.) ;
    o vœux et besoins des consommateurs.

Choix des produits

• Une grande diversité des produits dans un panier permet de limiter les risques climatiques et d'assurer une certaine compensation dans le contenu des paniers.
• Dans une ACP avec un seul producteur et un type de produits (légumes p. ex.) la mauvaise récolte de carottes peut être compensée par plus d'un autre légume.
• Dans une ACP avec plusieurs producteurs, la mauvaise récolte de colza du producteur A peut être compensée par une bonne récolte de pommes du producteur B. Il faut mettre en place les schémas de décision. Un fond peut être instauré à cet effet (« caisse risque »).

Qualité des produits

prodpaniersacp-1 2

• Bio / PER, sans produits de traitement, sans engrais, etc.                                                
• Moins besoin de standardisation des produits que pour le marché de gros.
• Autres critères selon les vœux des consommateurs et les possibilités des producteurs.

   Il n’y a que des produits biologiques à "Notre panier Bio". Certaines initiatives offrent des produits provenant de divers modes de production dans le même panier. Le mode de production est toujours déclaré et discuté.                                     
                                          

 

 

 

Prix de l'abonnement

• L'élaboration des prix une question centrale et éternelle.
• Les producteurs et les consommateurs doivent y trouver leur compte (juste prix, prix rémunérateur).
•   Le prix est fixé selon le type de produit, le type de production, les besoins du/des producteur(s), le nombre de livraison, les transports, les coûts…
•   Normalement, une fois que l’on a défini le nombre de livraison, on définit le prix du panier.
    Le producteur va faire en sorte de mettre dans ce panier la diversité voulue, la qualité demandée pour ce prix.
•   Il faut inclure les frais de fonctionnement de l’initiative (frais fixes et spécifiques comme les transports et les frais d'administration).
•   Le calcul de tous les critères pour établir le prix juste et rémunérateur est long et compliqué. Certaines initiatives ACP s’inspirent des listes de pix pour la vente directe qui paraissent dans divers media agricoles.
•   Le bénévolat est important au départ mais difficile à maintenir sur le long terme, selon les responsabilités.
•   Prévoir un pourcentage du chiffre d’affaire pour différentes causes (liée à l’agriculture proche de l’idée des ACP), comme par exemple pour la cause syndicale d’Uniterre ?
•   Prévoir dans un pourcentage pour une « caisse risque ».

Contrats

• Le contrat définit la quantité, la qualité, le mode de production, les prix et les modalités de livraisons des produits. Il porte en général sur une année.
• Pour les livraisons hebdomadaires à mensuelles, on peut proposer des abonnements d'essai pour 1 à 4 livraisons (à définir par les responsables des initiatives).
• Pour la viande, on peut proposer un "abo-pour-voir" de 1 livraison.


         

Lieu de livraison, distribution

prodpaniersacp-2 2• Choisir le lieu de distribution en fonction
    de la localisation des consommateurs:
    o Ferme.
    o Chez un membre.
    o Cage d'escalier d'un immeuble.
    o Local associatif.
    o Magasin diététique, magasin bio.
•   Si les consommateurs habitent à plus de
    20 minutes de trajet, il faut prévoir des
    points de distributions plus proches (plus
    écologique et plus confortable pour les
    consommateurs).
•   Attention à avoir assez de place pour la circulation et le parcage des voitures.     

Photo Josy Taramarcaz Distribution des "paniers" du Lopin Bleu à la ferme de Pierre-à-Bot à Neuchâtel, en même temps que la fête de Bio-Neuchâtel.


•   Pour les livraisons hebdomadaires, entre le mardi et le jeudi vers 18-19 heures, peut-être plus tôt en hiver (nuit, froid).
•   Pour les livraisons annuelles ou bisannuelles, lors de fêtes ou manifestations (fêtes d'associations bio, de quartier, etc.).

Rythme des livraisons

Le rythme de distribution dépend du type de produit et de l'éloignement du producteur par rapport aux consommateurs
• Les produits de garde (huiles, farine, etc.) peuvent être livrés de 1 à 3 fois par année.
• Les produits frais (légumes, viande, œufs, etc.) demandent des livraisons rapprochées et régulières (hebdomadaires à mensuelles).
• Les livraisons annuelles peuvent intégrer quelques produits frais, mais en petites quantités.
• Les livraisons régulières peuvent toujours intégrer des produits de garde.
• Les producteurs éloignés ont plus de difficulté à livrer des produits frais que des produits de garde ou de la viande (distance, temps).


Bulletin de livraison, facturation


Le bulletin de livraison n’est pas une obligation en soi, mais en excellent support d’information. Il participe à la transparence du projet et permet de donner des nouvelles sur les cultures, donner des recettes pour les nouveaux produits ou autres.
La facturation et le paiement se font à l'avance.

En cas d'absence

• Un consommateur peut être absent au moment de la livraison.
• Il faut avoir une stratégie claire pour ces cas, par exemple:
    o le consommateur se charge de trouver un remplaçant pour aller chercher la livraison ;
    o le consommateur donne son panier hebdomadaire à un tiers (voisin, ami, collègue famille…) ;
    o si un consommateur ne vient pas chercher sa livraison, celle-ci reste due à l'ACP.

Partenaires

uniterre.jpg

 

logo-urgenci.png

oo_logo(1).jpg

cakephpAcp

Actions que nous soutenons

logoSouvalimInitiativeFR_web300.png